Agrandir l'image

2012-04-11 - St Georges Tavern

“Il faut la pénétrer pour voir son sourire ?”****

Mercredi 11 avril 2012 – Soixante-neuvième (Mmmh... miam, miam !) émission de l’année.****

Pour Emmanuel, 36 ans, de Mirande, tout va changer après les élections : nous allons droit dans le mur et personne ne nous aidera. En attendant, il a fait 25 bornes sur son vélo à cinq vitesses. Par contre, pour Julien, la trentaine, de Paris, on n’est pas encore au fond du trou et il se sent libre en vélib’.
****
Son genre de meuf’ ? À chacun son style, lui c’est petite grosse avec de gros seins qui tombent et de grosses fesses grasses, qu’on peut rouler en boule dans un coin de son pieu et qui ne prend pas de place.
****
Alphée, 35 ans, de Santiago, fait le point sur les stratégies techniques des Macintosh et il n’y a pas de vélib’ à Santiago. Mais en fait si : quatre stations paumées dans le quartier rupin de cette ville.
****
Le mystérieux Carlos, 42 ans, de Noisy-le-Sec, dont la moitié a un sourire intérieur (elle est tibétaine), gère les priorités de sa vie en bon contrôleur des impôts (la barraque d’abord, les enfants plus tard, les meules un jour peut-être).
****
Hier soir Maurice a fait du vélo, aujourd’hui il a roulé en autolib’ et le bruit du Caire l’épuise. Frank, 34 ans, de Leeds, lui signale qu’il a fait peur à une Anglaise et que maintenant qu’elle s’est planquée sous la table il aura du mal à la photographier.
****
Combien de chemises en lin doit porter l’homme élégant dans la même journée ? L’espagnol est-il sur le podium des langues les plus parlées dans le monde ? Jusqu’à quel point Maurice couvre-t-il ses amis adultérins ? Pourquoi la copine de Julien le trentenaire l’a-t-elle plaqué pour un cinquantenaire ? Que faut-il faire pour voir le sourire de celle de Carlos ? Tu le sauras en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT.****

2,00 €