Agrandir l'image

MCLN-MRL-2021-02-24 Madagascar

Menu du jour : des fruits, des fruits et des fruits !

Maurice ouvre l’émission en parlant de ces « enfants » qui semblent être devenus totalement incontrôlables qui nourrissent les faits divers actuellement.Il ne voit pas vraiment l’issue à ce problème, en dehors d’éviter ces lieux qu’ils envahissent.Pour Maurice, les parents n’ont plus la main sur leurs progénitures les plus violentes. A force d’avoir légiférer pour protéger les mineurs, ils sont devenus hors de contrôle car la punition n’existe plus. Ces gens qui font ces lois, ne sont jamais ceux qui vivent ces scènes d’une violence inouïe.Une nouvelle fois, Maurice demande à Laurent de Miami de venir dire lui-même ce qu’il a écrit en début d’émission.Jérôme va nous parler du changement climatique. Il va nous dire que le vrai souci va être nos sources d’énergie. Contrairement à ce que l’on imagine, certaines nouvelles énergies ne sont pas vraiment propres, l’hydrogène notamment.Uranium, Nucléaire, Hydrogène, Eolienne, charbon, barrage hydraulique, pétrole, tout est passé en revue et sera comparé.Maurice nous apprend que Gérard Mourou a découvert un système pour se débarrasser des déchets nucléaires sans danger.

Laurent nous raconte ses souvenirs de sa vie en France avec une violence qui sourdait déjà dans certains quartiers, souvent gangrénés par la drogue. Il existe aux USA des centres de détentions pour mineurs.Maurice nous dit être très dérangé par tout ce qui se déballe maintenant dans notre Société qui est encadré par des écrans publicitaires.Laurent nous annonce avoir signé la promesse de vente de sa maison familiale en France. Il y possède encore un terrain, non constructible.Il ne regrette pas son choix d’avoir quitté la France quand il voit comment la violence est contrôlée aux Etats Unis.Jérôme a acheté une voiture électrique en se disant que ça lui coûterait moins cher sur la longueur.En revanche, Madame Jérôme est un peu chauffée par le réchauffement.

Arrive Alexandre de Strasbourg qui parle très bas, car Zohra dort en rouleau de couette derrière lui.Il envisage d’arrêter la sodomie dans l’idée d’avoir un enfant avec elle. Elle ne parvient pas à se faire reconnaître Adulte Handicapée malgré son tendon qui l’invalide (mais quand elle marche longtemps visiblement). Alexandre regrette que les conditions soient devenues plus difficiles qu’à son époque et nous annonce fièrement le montant global qu’il a perçu de « nous » depuis plus de 20 ans. Sans oublier l’allocation logement qui lui est versée en plus il arrive à plus de 1000€ par mois. Mais il garde l’espoir pour Zohra qui va devoir malgré tout, passer quelques radios du tendon..Alexandre nous dit avoir beaucoup de chance d’avoir rencontrée, et gardée, Zohra qui semble avoir eu une enfance difficile et qui n’est pas soutenue par sa famille.Quand Alexandre jette une canette de soda par la fenêtre de la voiture, il se dit que quelqu’un est payé pour la ramasser.Puis ce que nous allons compter avec lui, ce sont les morts de la Covid qu’il s’étonne de ne pas voir. Nous cacherions-nous des choses ?A Strasbourg, c’est sûr pour Alexandre.

« Ils sont où les morts ? »


AleX

2,50 €