Agrandir l'image

2012-01-12 - St Georges Tavern

I’m not a loony guy.

 ****

Mercredi 12 janvier. Huitième épisode de 2010.

  ****

Dans cet épisode on retrouve Michel d’Houplines, Dom de Portland et Lauri dans le métro tokyoïte. Il faut beau mais frais dans l’Oregon (6 degrés), Michel enchérit avec 9 degrés dans le Nord, mais Maurice met tout le monde d’accord en annonçant 11 degrés à Paris. ****

Dom tenait à réagir au propos de la veille de Christophe de Créteil à propos des délocalisations. Fort de son expérience dans le design, Dom explique qu’il n’est pas seulement question de coût du travail mais aussi du fait que certains pays ne proposent plus un savoir-faire indispensable à l’élaboration de certains produits. ****

Michel tente de se faire accueillir chez lui par Dom. No way ! Pas découragé l’Empailleur d’Houplines invite Lauri à poser sa soucoupe volante dans son jardin. Pas mieux. Ce n’est pas la soirée de Michel. S’engage alors une discussion sur les élections américaines, puis à propos de la politique, du bilan et de l’image d’Obama. Deuxième tentative de Michel pour rendre visite à Dom, pour se faire il fait admirer sa maîtrise de la langue de Chèquespire. Dans un premier temps, Dom, allergique aux frapadingues refuse mais finit tout de même par faire une proposition honnête à Michel. ****

Maurice profite de la présence de deux des expatriés les plus célèbres de notre feuilleton pour qu’ils parlent de leur point de vue de Français de l’étranger. Ont-ils envie de revenir ? Ont-ils changé depuis leur départ ? ****

Dom, parti pour un rendez-vous professionnel, laisse sa place à Mélodie du Perreux. La petite brunette voudrait monter un groupe et vient demander conseil auprès des auditeurs et de Maurice. Ce dernier lui conseille alors de faire de la musique pour le plaisir sans chercher à devenir une star. Lauri doit lui aussi quitter la Saint George Tavern, mais avant Maurice lui pose des questions sur l’immobilier à Tokyo, et en profite pour raconter quelques souvenirs de voyage. ****

C’est la soirée des expatriés puisqu’Alphé de Santiago prend la place laissée vacante par Lauri. Il fait le même constat que ses deux prédécesseurs à l’antenne. Christophe de Créteil, ravi de la personnalité des clients présents dans le bar, prend la parole pour comparer les vies nocturnes cristoliennes et dinardaises. De son point de vue, la Bretagne est la Terre Promise, Maurice plus attiré par les grandes mégapoles ne le voit pas de cet œil. ****

On a failli manquer Yann d’Avon mais heureusement le voilà qui déboule dans l’émission. Il est venu avec son bâton et, dans un reflexe pavlovien, l’agite sous le nez de Christophe. Les coups pleuvent, les vitres tremblent, Mélodie ne pipe pas mot et Maurice est obligé de séparer les deux combattants pour ne pas voir son bar réduit en miettes. ****

Mais où faut-il partir en vacances ? Vous le saurez en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit. ****

2,50 €