Agrandir l'image

2012-07-04 - St Georges Tavern

Baisse ta culotte, c’est moi qui pilote****

Mercredi 4 juillet 2012 – Cent-dix-huitième émission de l’année
****
Thibault, 21 ans, d’Épinay-sur-Orge est venu ici avec un ami de Longjumeau. Depuis qu’il a son bac il rame énormément, mais il y aura toujours de la place pour les glandus.
****
Maxime de Saint-Omer, 31 ans, futur chauffeur de taxi honnête à Toulouse en France ne fait pas partie de ces “putains apatrides qui quittent le navire” (sic) et emprunte le chemin des gens qui se suicident.
****
Auparavant les paysans vivaient de leur travail, mais n’étaient pas riches ou si peu. Pas de vacances ni de double-vitrage, un tracteur et une voiture sans confort et la promesse de trimer jusqu’à la mort.
****
Le reste de la population n’était pas beaucoup plus fortunée : une voiture et un téléviseur noir et blanc par famille, pas de téléphone, vacances une fois par an en roulant poussivement dans la R16 sur la N7.
****
Aujourd’hui nous voyageons plusieurs fois par an en TGV et en avion, nous avons tous un téléphone portable, un ordinateur, l’internet et plusieurs paires de chaussures, et Samir de Créteil, 39 ans, originaire du pays aux généraux peut voyager avec un minimum de fric et de curiosité. Pour se sentir vraiment dans un incroyable “équilibre de vacances”.
****
Pourquoi un millier de jeunes Tunisiens dorment-ils dans les rues de Paris ? En quoi l’entrée de l’Algérie dans l’Europe nous serait-elle bénéfique ? Quelle maladie peut-on attraper en se masturbant à Santiago du Chili ? Tu le sauras en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT.****

2,50 €