Agrandir l'image

2012-07-09 - St Georges Tavern

Si tu as une gueule de con, bosse masqué****

Lundi 9 juillet 2012 – Cent-vingt-et-unième émission de l’année****

Est-ce un jour sans, où ce n’était pas la peine de venir parece que ça ne servait à rien ?****

Pas pour Marc, 35 ans, de Lyon, qui vient nous dire que les conversations de Mohamed Merah diffusées sur TF1 l’ont choqué car elles révèlent la connivence qui existait entre cet homme et la Police qui l’aurait laissé commettre ses crimes dans un premier temps, puis nous l’aurait caché dans un deuxième.
****
Valérie de Puteaux pense que c’est une tribune pour Mohamed Merah et espère que l’instruction ne sera pas entravée par la diffusion de ces conversations, Stéphane de Maisons-Alfort ne pense pas que ses crimes étaient prémédités et Maurice ne pense pas que ce grossier montage soit l’enregistrement de conversations téléphoniques.
****
Valérie déplore la grave montée d’agressions antisémites, notamment dans les écoles et les transports en commun. Mais l’agression d’un juif dans un train est-elle plus grave que celle d’un goy ?
****
Pour Jérôme, DJ à Billy-Montigny, ce qui est grave c’est une omerta orchestrée par les journalistes qui censurent les informations concernant les agressions, justement.
****
Tout aussi grave, c’est le sentiment d’insécurité de Jérôme qui s’est considérablement développé et il constate que le faciès des gens a changé. Les gens débloquent, il y a une recrudescence de la violence et même en faisant la fête les gens sont méchants. Il faut arrêter le délire, halte à la connerie.
****
Il savait déjà que le monde était comme ça, mais là c’est de pire en pire : il s’est fait récemment savaté lors d’une soirée d’anniversaire qu’il animait, et s’est cassé sans se faire payer.
****
Pour Jérôme, les gens deviennent fous, il s’est fait casser la gueule et personne n’a eu de compassion parmi les témoins de son agression. C’est chacun pour soi, chacun pour son bifteck.

On vit une époque de dingues. Le vrai problème, se plaint-il, c’est l’état d’esprit des gens. Donc, pour discuter avec ces gens-là il faut y mettre les moyens : d’abord porter plainte pour récupérer l’adresse de son agresseur, puis aller le voir avec des costauds pour discuter et lui poser des questions. Et lui marav la gueule s’il le faut.
****
Y aurait-il une raison pour laquelle Jérôme souhaite ardemment revoir son agresseur ? Comment pourrait se finir leur belle histoire d’amour ? Pourraient-ils adopter ? Tu le sauras en écoutant ce nouvel épisode de MAURICE C’EST LA NUIT.****

2,50 €