Agrandir l'image

2012-06-29 - St Georges Tavern

Non, Jean, je ne te prends pas pour un blaireau.****

Vendredi 29 juin 2012. Cent quinzième émission de l’année

 ****

Ce soir, Maurice troque sa moto et déambule dans le Village avec un super jouet électrique et supra-bien pratique : l’Autolib’.

 ****

Jean de Paris n’est pas fan de ce moyen de locomotion mais il va se laisser convaincre. Faut dire que c’est une bonne pâte le Jean : ça se retourne comme une crêpe et te paraphrase ton meilleur ami en deux coups de tournette ! Bien sûr, en trois heures d’émission, il va bien tenter de batailler un peu, mais rien à faire : Jean est un réactionnaire.

 ****

Maurice veut une carte autolib’ plus simple ? Jean sort le Modulopass pour bus et l’électricité sans fil de son chapeau.****

Maurice s’inquiète de la Californie qui rejette notre foie gras ? Jean propose d’interdire le Mac’Do.****

Maurice demande aux auditeurs de faire des suggestions de balade en appelant ? Jean trouve ça très bien.****

Caroline de Maison Alfort propose le Trocadéro ? Lydie de Chantilly appelle ? Jean te parle de sa pile.****

Au milieu de ces échanges plus ou moins d’à propos, Jean va soudain s’avérer clairvoyant. A mon avis, c’est l’effet « Ecoute-quotidienne-de-Maurice ». Je n’ai pas d’autre explication rationnelle. Et toi ?

 ****

Milieu d’émission, je retrouve Maurice Station Opéra, direction le Trocadéro à pieds puis avec l’Autolib’. J’ai quelques difficultés à prendre mes repères. Il faut dire qu’il est impressionnant notre meilleur ami dans cette toute petite voiture !****

Belle balade jusqu’à l’Esplanade. On se retrouve face à la Tour Eiffel illuminée au milieu des touristes, familles, couples et progénitures avec dans nos oreilles Jean bien sûr et Etienne de Suisse. Ce dernier a oublié que l’alcool il faut l’acheter mais pas le boire. Nous allons d’ailleurs finir par le perdre en cours de route. Grand moment que ce passage.

 ****

Maurice décide de garer l’Autolib’ et de continuer à pieds. Petites jambes contre grandes jambes de géant… Fi de la coquetterie : les talons resteront dans le sac.****

Bords de Seine, péniches, et pont au-dessous duquel passent quelques bateaux restaurants ; avec la Tour Eiffel toujours dans notre paysage et un Jean bien installé dans nos oreilles, on arrive en fin d’émission. Et là, ça y est, je suis à nouveau amoureuse.  Cette ville est décidément extraordinaire ! On y respire comme un petit air du tout est possible. Il suffit de déambuler dans ses rues et tu te rappelles alors que tu as le pouvoir d’aller où tu veux, comme tu le veux. Bon, il faut aussi dire qu’avec notre meilleur ami comme guide, difficile de ne pas vivre cela en grand !

 ****

Toi aussi tu veux te balader avec Maurice et laisser le souffle de la liberté caresser tes tympans titillés par les échanges avec Jean de Paris et Etienne de Suisse ? Suis alors ce nouvel épisode de Maurice, C’est La Nuit !****

2,00 €