Agrandir l'image

2013-03-14 - New Orléans


Il n’y a pas de fun.

****

Jeudi 14 mars 2013. Cent-sixième émission de la saison 2012-2013.

****

Dans cet épisode Maurice est à West Palm Beach et la réception n’est pas au top. Mais ce n’est pas ça qui va arrêter la diffusion de ton feuilleton radiophonique préféré. Fred de Saint Louis a fait ses courses en Allemagne parce que tout est fermé en France lorsqu’il rentre du boulot. Comment faire pour éviter que notre argent parte un peu plus à l’étranger ? Ce ne sont pas les supermarchés qui sont responsables de cette situation mais la législation. Il n’y a pas que dans la grande distribution que le système patine. Fred a remarqué que sa banque n’était ouverte que 30 heures par semaine, quand lui travaille 45 heures. Pas facile d’avoir un rendez vous avec son conseiller. Franck de Romorantin suggère par mails que les responsables de cet immobilisme seraient les syndicats, syndicats qui ne représentent que 3 % des salariés en France.****

Kader de Troyes prend son téléphone pour en remettre une couche sur le travail à la française. Plus jeune, il a voulu monter un business de lavage de voiture sur un parking de supermarché. On l’a rembarré vite fait bien fait (intelligemment donc). Kader pense qu’on ne favorise pas l’esprit d’entreprise dans notre pays. Maurice souligne qu’en plus de l’esprit d’entreprise, la grande différence entre la France et les Etats-Unis c’est le prix du service. Aux States on n’exagère pas sur les tarifs et du coup le client n’hésite pas à acheter ces services.****

Kader a un coup de moins bien, il déprime, il n’en peut plus de l’ambiance générale qui règne autour de lui, des politiciens, il ne sent bien que chez lui, isolé du monde extérieur. Fred ressent un peu la même chose au boulot. Maurice pense que cet état d’esprit est dû à l’inertie générale de notre pays qui voudrait vivre comme en 1965, et à notre volonté de ne créer que des CDI alors que les besoins ne sont pas forcément présents toute l’année.****

Stéphane de Maisons-Alfort ramasse l’étendard tricolore, Céline de Paris n’étant pas de permanence ce soir, et il vient réagir à un mail de Mehdi qui comparait l’organisation et le coût des gouvernements allemands et français. Pour Stéphane, pas question de copier le modèle allemand. Maurice explique qu’il ne faut pas bêtement copier mais que cette comparaison pourrait ouvrir une réflexion sur notre mode de fonctionnement. Il faut ouvrir la porte donnant sur le monde pour voir ce qui se passe ailleurs et en tirer le meilleur.****

Est-ce que les cousins de Kader et de Stéphane devraient se lancer en politique ? Quelles solutions propose Maurice pour élargir les horaires d’ouverture de certains services sans changer la législation française ? Vaut-il mieux faire réparer son appareil photo à Paris ou à Berlin ? Qu’est ce que Maurice s’est fait refourguer à l’insu de son plein gré avec son café ? Tu le sauras en écoutant ce nouvel épisode de Maurice C’Est La Nuit.****

2,50 €