Agrandir l'image

MCLN-MRL-2020-03-23 Madagascar

 

Maurice nous salue en cette seconde semaine de confinement. Il y a 23 ans que MauriceRadioLibre existe grâce à nous, sur l'île de Madagascar c'est la 1ère semaine de couvre-feu et il nous rappelle quand cette période nous revenons aux fondamentaux, que même la boite de conserve au fond du placard qu'on n'osait pas toucher, on la voit différemment maintenant, que le routiers qu'on insultaient sur l'autoroute nous deviennent précieux, mais que tout n'est pas fait pour qu'ils exercent leur métier qui devient pénible en cette période: les WC ne sont pas forcément ouverts pour eux, aucune prise en charge pour leur repas et eux personne ne les applaudit le soir à 20h au balcon, alors que c'est grâce à eux que nous avons tout de suite une réponse à nos besoins de première nécessité. 
Lucas 26 ans de St-Chamond est arrivé à son travail en avance, pendant cette période de confinement il a hâte de retourné au travail le lundi. Céline 53 ans de Paris et Patrice 43 ans Concarneau arrivent au même moment. Céline est venue parler de la recherche du traitement contre le coronavirus et pour une fois elle va pouvoir aller jusqu'au bout de son résonnement, sans être coupée, grâce à un petit soucis technique, Patrice est d'accord avec elle, et parle du Docteur Didier Raoult. Kader 45 ans de Troyes vient refaire le match et pense qu'en France la crise sanitaire actuelle aurait du être gérer bien avant.  
Céline a elle aussi remarqué que le confinement n'a pas été respecté par tous, ce week-end, alors que ce virus est très contagieux, donc tout le monde doit jouer le jeu sinon nous allons perdre beaucoup d'entre nous et elle nous donne des exemples concrets.
Arnaud 47 ans de La-Ferté-Allais l'électron libre arrive ! Kader avance une théorie sur le fait qu'on laisse mourir d'autres personnes dans le monde le restant du temps alors que là les savants se mobilisent, Maurice n'est pas d'accord avec lui et donne un exemple concret. Kader va s'improviser "photographe" ce soir. Moriba 44 ans de Bamako au Mali décrit la vie au Mali, le contexte parait dangereux et complexe au niveau de l'électricité.
Arnaud essaie de dire des choses sur le coronavirus, ceux qui ne restent pas cachés sous la table vont être servi. Patrice lui cherche sa voie, Lucas va échanger avec lui. Le coronavirus va bien évidement revenir sur la table, lui, pour un bonne partie de l'émission. Moriba nous dépeindra l'organisation de la société au Mali de son point vue.
Bonne écoute à tous ! 
Lydie

2,50 €