Agrandir l'image

MCLN-MRL-2018_08_07 New Orléans

Finalement, la pluie est tombée en France... oui, mais pas en Suisse , et Maurice s’empressera de transmettre des prévisions de bon augure à Marlène qui avait appelé inquiète.

Maurice évoquera un peu de souvenirs de vacances passées et énumérera quelques uns des endroits qu’il aimerait revoir ou découvrir.

Cet été ce sera sûrement un peu de Paris, de France et sûrement de Grèce .

Paris... Maurice qui s’apprête à la retrouver repense aux trésors que renferment cette ville mais ne manquera pas d’évoquer les nombreux pièges à touristes ; aux adresses promues et qui pourtant sont sans intérêts, ni même assez dignes pour être visitées.

Cette attitude Française que Maurice s’apprête à retrouver l’exècre quelquefois ; surtout lors de visite d’anciens monuments en pierre comme les lieux de cultes dans lesquels le laxisme et l’irrespect généralisés les rends si sales ; repoussants et inappropriés à une visite enrichissante ...

Céline de Paris mettra le doigt sur le fait que certains musées pourtant visités par bon nombre de visiteurs asiatiques ne bénéficient pas d’une traduction des textes présentant les œuvres, quelque chose a été mis en place de façon disparate et tout récemment.

Et si la France , le pays soit disant le plus visité au monde n’était pas ce pays si attractif qu’ on le proclame chaque années depuis des décennies ?

Maurice martèlera cette idée par une démonstration fracassante, chiffres en main.

Julien fera un rapport sur les effets de la drogue qu’il a testé récemment.

« Ça se consomme avec des Shamans en Amazonie; des gens ont l’impression de ne faire qu’un avec l’univers et de rencontrer Dieu; mais j’avais pas tout le matos »

Céline l’interpellera; Julien peut il expliquer sa démarche qui consiste à se mettre en danger, de placer sa confiance dans l’inconnu pour vivre des moments confus ?

Julien répondra aux nombreuses questions des intervenants.

Concernant sa dépendance envers ces produits, Julien arguera que tout le monde est dépendant ; de l’alimentation ou de l’électricité... à différents « produits » en somme...

Marlène est choquée qu’un magasin Apple soit installé au même endroit que le musée du Louvre. Est-ce choquant ? Est-ce-que l’aspect mercantile ne concerne que la marque américaine dans ce cas précis ?

Maurice fera un parallèle entre les créations qui sont qualifiées « d’œuvres d’art » par un groupe d’individus; et des produits qui sont vendus comme des « promesses » par les entreprises.

Julien aborde le sujet du numérique et de l’intelligence artificielle et de son évolution: des logiciels simulent des relations sociales avec des « individus » numériques: le succès serait explosif en Asie et s’apprêterait à déferler sur l’ensemble du globe.

L’intelligence artificielle (IA) et donc les robots, gagneront ils un droit vis à vis de l’humain ? Des règles éthiques seront-elles instaurées ?

Maurice s’interrogera sur la perception et les attentes de Julien concernant la recherche dans ces domaines, pourrait-il être un cobaye pour des laboratoires ? Serait-il prêt à s’installer dès nano-robots ?

Julien se confie sur ce qui l’obsède; un mélange de chimie, de physique et d’astronomie:

« L’énergie c’est aussi de la matière! c’est l’expérience de la double fente »

« Sans matières noires, les galaxies ne resteraient pas comme elles sont »

Des propos qui laisse entrevoir de multiples interprétations et débats.

Sam

2,00 €