Agrandir l'image

MCLN-MRL-2019-01-16 Madagascar

Claude Guéant est donc condamné à 1 an de prison ferme ; qu’il ne fera pas car la législation Française lui permettra d’aménager sa peine à son domicile ; qu’on imagine luxueux ; avec un bracelet électronique.Maurice se posera la question sur les réelles intentions d’une personne comme Claude ; qui l’ont poussé a accumulé autant d’argent alors qu’il ne semblait ne pas ; par son attitude et sa représentation : à en accumuler, à en dépenser à ce point.Au pays des disputes : tous les feux sont au vert : « le grand débat » s’annonce comme étant un spectacle à rebondissements.En effet ; ton meilleur ami prendra la peine de projeter via un exemple, comment la société Française a pour habitude de débattre : elle ne débat pas mais elle se cantonne à se mettre en opposition ; entre factions.

 Maurice : « Tu sens qu’il est perdu notre président il s’est bien mal entouré et les quelques personnages qui ont fauté ne sont surement pas les seuls ; combien y’en-a-t-il derrière qui ne se sont pas encore fait choppé ? »

 Maurice : « Ce qui va me rester ; c’est qu’on a un gouvernement qui a montré qu’il était incapable de faire en sorte qu’une minorité de personnes arrête d’empêcher la majorité de vivre en paix et normalement au sein de la république.

Maurice : « Le problème c’est qu’Emmanuel Macron est en train de prouvé qu’on peut prétendre à la présidence ; être président ; et échouer. La fille du borgne se profile en second plan et les inquiétudes sont légitimes. »

Maurice : « Les Français ont pris pour habitude de demander de l’argent, sans jamais se demander d’où provenait l’argent ; certains demandent le smic à 1700 euros ; comme ça ; en un claquement de doigts. »

Cette déconnexion avec la réalité existe depuis longtemps maintenant ; dans les entrailles mêmes de la république.Au niveau local ; Les maires semblent tenir l’ensemble ; c’est la globalisation ; lorsque l’on évoque les députés et les ministres ; cette globalisation ; qui provoque un flou intense et un détachement total avec le concret, le réel.Comme cette idée du grand Paris ; qui tenterait de légitimer le fait que les campagnes souhaiteraient vivre à Paris.Est-ce que Paris est un exemple à suivre ? En quoi les communes avoisinantes devraient renier leur nature et leur histoire pour se travestir en mégalopole ?Ce sera de cette évocation qu’un parallèle sera fait avec ce que certains dénomment « la globalisation économique ». Ainsi cette esprit de tout assembler et amalgamer a un modèle économique ; aurait les mêmes mécaniques que la colonisation.

Eric se lancera alors dans des propos tout bonnement incroyables :« Si il n’y avait pas eu de colonisation ; il n’y aurait pas eu le confort et en même temps la violence que nous connaissons aujourd’hui. »« Si Aimé Césaire et Maurice ; sont là aujourd’hui ; c’est la conséquence de la traite négrière. »« Macron est le premier à avoir restitué des œuvres artistiques aux pays spoliés par la colonisation ; qui aurait pu être sûr que ces œuvres aient survécu au temps avec la même attention et le même entretien ? »Une façon extraordinaire pour Eric de donner un sens à l’insensé et de légitimer l’injustifiable à travers l’histoire.Un cocktail de mépris, de manipulations et de pensées malsaines ; incommensurables ! Accroche-toi !

Sam,

2,50 €