Agrandir l'image

2009-10-06 - Maurice OUI FM - 21H

Maurice attend l’appel de 5 filles pour démarrer, enchaîne La Marseillaise et Superbus en attendant.

Et si on fermait La Poste ? Le papier sent mauvais, coûte cher. Pour Maurice, nous avons besoin des emplois de la Poste mais pas de son travail.

Marc, 35 ans, d’Aurillac, n’écoute pas souvent l’émission mais tient à appeler pour dire qu’il trouve les propos de Maurice répétitifs et déprimants. Une petite prise de bec s’ensuit. Audrey, 26 ans, de Brunoy vient parler des résistants et collaborateurs durant la seconde guerre mondiale. Parle-t-on facilement des personnes qui ont collaboré plutôt que résisté durant la guerre ? Pour Audrey, ce n’est pas un sujet tabou - Maurice pense au contraire que l’on embellit beaucoup la réalité. Où sont passés les gens qui donnaient leurs voisins juifs à la Gestapo ?

Fabrice, 38 ans, d’Ezanville, veut réagir par rapport à La Poste. Pour lui, le guichet de Poste était le point névralgique de la vie sociale des villes et villages. L’opinion n’est pas partagée par Maurice. Un débat sur les villes d’avant, les villes nouvelles, s’ouvre : faut-il privilégier la rentabilité ou le service ? Frank, 42 ans, d’Ivry se joint au débat. Pour Maurice La Poste n'est pas un service public car on demande aux clients de payer deux fois. Il propose encore une fois de mettre fin à la Poste, en respectant le contrat passé avec les salariés - donc en les payant jusqu’au bout. Vincent, 43 ans, de Noisy-le-Grand, vient participer au débat.

Fabrice veut reparler de la privatisation des services publics et aborde le sujet des suicides chez France Telecom. Maurice pense qu’il s’agit d’abord de personnes qui n’allaient pas bien, pas d’une vague liée à l’employeur France Telecom.

Anne, 40 ans, du Plessis-Trévise, est une fonctionnaire de La Poste mais prétend n’être pas payée par les impôts de Maurice… Celui-ci maintient que les impôts des Français contribuent au financement de La Poste. S’ensuit un nouveau débat sur le rôle social et la nature du statut de la Banque Postale - établissement bancaire ou service social ? Christophe, 36 ans, de Paris, vient au secours de Maurice. Anne milite contre l’augmentation de la pression au travail. Pourtant d’après Maurice, nous avons changé, et la vie que nous menons aussi - nous faisons travailler des boites plus grandes, moins françaises.

Alexandra, 30 ans, de Paris, bosse beaucoup dans le spectacle et est parvenue à la conclusion que la grève est le meilleur moyen de se faire entendre.

Marie, 39 ans, de Louvres, contribue aussi en donnant des expériences relatives à la Banque Postale. Le débat se poursuit sur la comparaison entre fonctionnaires et employés du privé : impossible de comparer les uns aux autres pour Maurice.

Chekib 33 ans Argenteuil veut enfin témoigner sur son expérience professionnelle à La Poste. Le débat opposant public et privé se poursuit mais il faut finalement conclure l’émission…

Plus de détails

2,00 €

En savoir plus

Au programme : faut-il fermer la Poste ? Que penser des suicides chez France Télécom ?